Lettre-autographe-inedite-signee-madame-jaubert-voila-03cf062d-aaa3-4699-94a1-181f13876ac7
  • Libreria: Librairie Feu Follet (Francia)
  • Membro ILAB-LILA
  • Anno pubblicazione: 1839
  • Soggetti:
  • Dimensioni: 15,9x19,9cm
  • Legatura: une feuille

Note Bibliografiche

s.d. [circa 1839], 15,9x19,9cm, 1 page sur un double feuillet. - s.d. [circa 1839], 15,9x19,9cm, 1 page sur un double feuillet. - Lettera autografa firmata da Alfred de Musset indirizzata a Caroline Jaubert. Tredici righe scritte in inchiostro nero su una doppia pagina. Un piccolo strappo con perdita senza perdita di testo sul secondo foglio (probabilmente dove il francobollo si attacca) e alcuni restauri di carta molto piccoli Alcune pieghe inerenti alla spedizione della piega. [FRENCH VERSION FOLLOWS] Lettre autographe inédite signée d'Alfred de Musset adressée à Caroline Jaubert. Treize lignes rédigées à l'encre noire sur un double feuillet.  Une petite déchirure avec manque sans perte de texte sur le second feuillet (probablement à l'endroit où venait se coller le cachet) ainsi que quelques très infimes restaurations de papier Quelques pliures inhérente à l'expédition du pli.  Charmante lettre anaphorique adressée par Alfred de Musset à sa « Marraine » Caroline Jaubert, qui fut tout à la fois son amante, son amie et sa plus grande confidente. « Madame, Voici votre lorgnette ; voici le vol[um]e d'Aristophane ; voilà mes remerciements pour me l'avoir prêté ; voilà mes excuses pour l'avoir oublié ; voilà une valse que je vous demande, parce que je n'ai pas pu en avoir une vendredi ; voici que le journal de ce soir donne le discours de Chaix d'Estange ; voilà qu'il y a dedans une drôle d'histoire de Mr Brière ; voilà que je vous baise les pieds, ni plus ni moins que M. M.  Alf[re]d de Musset. Et voilà ce qui m'arrive. J. s. a. f. d. v. [Je suis amoureux fou de vous] »  Caroline Jaubert, née d'Alton-Shée, épouse, le jour de ses quinze ans, Maxime Jaubert conseiller des requêtes à la cour de cassation et de vingt-quatre ans son aîné. Femme de salon, elle fréquente Berryer, Heine ou encore la princesse de Belgiojoso et fait la connaissance d'Alfred de Musset, de sept ans son cadet, en 1835. Le jeune poète vient alors de rompre avec George Sand. « Elle le baptisa de plusieurs noms, ce qui lui donna le droit incontesté au titre de Marraine. Il était son filleul, le Fieux. Ces noms qu'elle lui donnait reflétaient l'état d'excitation continuelle où ils se relançaient l'un l'autre, Prince Phosphore de Cœur, Prince Café. » (Frank Lestringant, Musset) Vingt jours sa maîtresse, elle demeurera vingt ans la confidente d'Alfred de Musset qui lui témoignera sa perpétuelle adoration : « Je vous baise les pieds ». Notre lettre, construite autour des anaphores « voici » et « voilà » atteste de ce « badinage effréné aux allures de ritournelle » (ibid) caractéristique des missives du Fieux à sa Marraine. Epistolier réputé réticent aux confidences et adepte des pirouettes, Musset habituellement volage livre ici une véritable déclaration d'amour et de fidélité : « J. s. a. f. d. v. [Je suis amoureux fou de vous] »

Costi di spedizione

Costi di spedizione per le spedizioni in Italia

  • Posta (tracciata) 16
  • Corriere 25
  • Se questo articolo dovesse essere pesante o fuori formato, la libreria ti informerà sui costi addizionali.
    Oneri doganali: Se il tuo ordine dovesse essere controllato in dogana, si potrebbero verificare dei ritardi nella consegna. Se richiesti, gli eventuali oneri doganali saranno a tuo carico.